Volvo a été le premier constructeur automobile à abandonner progressivement les véhicules à combustion interne. Depuis 2019, Volvo propose uniquement des voitures électriques et hybrides électriques. En conséquence, l’entreprise suédoise bénéficie d’une meilleure publicité et d’une augmentation de ses ventes. Le propriétaire de Volvo, le groupe Geely Holding basé en Chine, profite de la hausse des valorisations des constructeurs de véhicules électriques avec une introduction en bourse de Volvo au bon moment. Mais Volvo atteindra-t-il l’objectif annoncé de 25 milliards de dollars ?

    Ford a vendu Volvo pour 1,8 milliard de dollars

    Volvo dévoile le XC40 Recharge lors d'un salon de l'auto.  Selon les rumeurs, l'introduction en bourse de Volvo fixerait la valorisation du constructeur suédois à 25 milliards de dollars, alors que sa société mère tente de surfer sur la vague des constructeurs électriques.  |  FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images
    Volvo dévoile le XC40 Recharge électrique lors d’un salon de l’auto. | FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images

    Pendant la récession de 2008, Ford Motor Company a rapidement perdu de l’argent. Le fabricant a donc vendu certaines de ses marques étrangères. Vente de Volvo par Ford au Zhejiang Geely Holding Group of China a finalement été officialisé en 2010. Geely Holding n’a payé que 1,8 milliard de dollars. Il s’agit d’une fraction de la valorisation supposée de la prochaine introduction en bourse de Volvo.

    Pendant des années, Volvo était encore considérée comme une marque de niche fabriquant des voitures ennuyeuses et lourdes. Par exemple, dans le film de 1996, Le Rocher, le Dr Stanley Goodspeed (Nicholas Cage) veut faire comprendre qu’il est un universitaire et qu’il n’est pas fait pour la violence dangereuse. Il dit : « Je conduis une Volvo, une beige… laisse-moi un peu de mou ! »

    Au cours des dix dernières années, Volvo a réalisé l’un des revirements les plus incroyables de l’histoire de l’automobile.

    Comment Volvo a retrouvé son rythme

    Volvo dévoile le XC40 Recharge lors d'un salon de l'auto.  Selon les rumeurs, l'introduction en bourse de Volvo fixerait la valorisation du constructeur suédois à 25 milliards de dollars, alors que sa société mère tente de surfer sur la vague des constructeurs électriques.  |  FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images
    Volvo dévoile le XC40 Recharge électrique lors d’un salon de l’auto. | FREDERIC J. BROWN/AFP via Getty Images

    Depuis 2010, Geely Holding Group et Volvo ont procédé à un revirement complet de leur marque. Premièrement, Volvo a commencé à se forger une réputation basée sur ses cotes de sécurité légendaires. Ensuite, l’entreprise a placé la barre plus haut avec une suite d’aides à la conduite automatisées. Ensuite, Volvo a diffusé une série de publicités mettant en avant l’ingénierie intelligente de ses voitures les plus récentes. Finalement, l’entreprise s’est ralliée au slogan « Ingénieur pour la vie ».

    Le résultat de tout le travail de Volvo a permis à l’entreprise de se positionner avec succès comme un nouveau type de marque de luxe. En conséquence, Volvo est devenue la voiture haut de gamme pour l’acheteur averti : la marque parfaite pour le conducteur qui exige de la qualité mais qui n’est pas tape-à-l’œil.

    La révolution des énergies renouvelables

    Une voiture hybride Volvo XC60 est vue branchée sur une borne de recharge à l'extérieur d'une concession Volvo en Angleterre.  Selon les rumeurs, l'introduction en bourse de Volvo fixerait la valorisation du constructeur suédois à 25 milliards de dollars, alors que sa société mère tente de surfer sur la vague des constructeurs électriques.  |  BEN STANSALL/AFP via Getty Images
    Une voiture hybride Volvo XC60 est vue branchée sur une borne de recharge à l’extérieur d’une concession Volvo en Angleterre. | BEN STANSALL/AFP via Getty Images

    Alors que les véhicules électriques deviennent de plus en plus viables, de nombreux constructeurs automobiles s’engagent à éliminer progressivement les véhicules à combustion interne. Mais la plupart des constructeurs automobiles ne promettent pas d’arrêter toute production de moteurs à combustion interne avant 2035.

    La révolution des véhicules électriques a été une opportunité pour Volvo de devenir un leader du secteur. De plus, l’électrification est conforme à la marque d’ingénierie avant-gardiste de Volvo. Il n’est donc pas surprenant que Volvo ait été le premier constructeur automobile à tenir ses promesses en matière d’électrification.

    En tête du marché des véhicules électriques, aux heures de grande écoute pour l’introduction en bourse de Volvo

    Chargement électrique Volvo dans un véhicule électrique uniquement en Grande-Bretagne.  Selon les rumeurs, l'introduction en bourse de Volvo fixerait la valorisation du constructeur suédois à 25 milliards de dollars, alors que sa société mère tente de surfer sur la vague des véhicules électriques.  |  TOLGA AKMEN/AFP via Getty Images
    Chargement électrique Volvo dans un véhicule électrique uniquement en Grande-Bretagne. | TOLGA AKMEN/AFP via Getty Images

    En 2019, Volvo a arrêté de construire des voitures à combustion interne uniquement. En conséquence, chaque Volvo fabriquée pour l’année modèle 2019 ou ultérieure est hybride-électrique ou entièrement électrique. L’avenir électrique de Volvo est représenté par des concepts de pointe tels que la Volvo Recharge.

    Volvo a trouvé lucratif de se positionner en tant que leader de l’industrie. Pour les deux premiers trimestres de 2021, Volvo a connu une augmentation de 41 % par rapport à ses ventes de 2020. Même si l’Europe reste le marché le plus important pour Volvo, ses ventes aux États-Unis augmentent considérablement. Alors que les ventes mondiales de Volvo ont augmenté de 41 % cette année, ses ventes aux États-Unis ont grimpé de 47 %. Au premier semestre 2021, Volvo a vendu 380 757 véhicules.

    Des sources affirment que Volvo envisage une introduction en bourse depuis 2018. Mais avec sa séquence de victoires actuelle, le moment d’une introduction en bourse de Volvo est enfin arrivé.

    Introduction en bourse de Volvo : vaut-elle 25 milliards de dollars ?

    Il s'agit du logo Volvo sur le XC90 dans une salle d'exposition Volvo.  Selon les rumeurs, l'introduction en bourse de Volvo fixerait la valorisation du constructeur suédois à 25 milliards de dollars, alors que sa société mère tente de surfer sur la vague des véhicules électriques.  |  JONAS EKSTROMER/AGENCE DE PRESSE TT/AFP via Getty Images
    Le logo d’un Volvo XC 90. | JONAS EKSTROMER/AGENCE DE PRESSE TT/AFP via Getty Images

    Des sources proches des projets d’introduction en bourse de Volvo ont déclaré au Wall Street Journal que le constructeur automobile suédois fixerait une valorisation pouvant atteindre 25 milliards de dollars. Mais Volvo vaut-il autant ?

    Volvo et Geely Holding Group possèdent conjointement Polestar, un constructeur suédois de véhicules électriques. Récemment, Polestar est devenue publique via une fusion avec une société d’acquisition spécialisée. Avec Tesla valorisée à plus de 700 milliards de dollars, il n’est pas surprenant que Polestar vaut actuellement 20 milliards de dollars.

    Geely Holding Group tente de positionner Volvo comme un autre leader du véhicule électrique. Des porte-parole ont déclaré que Volvo était particulièrement « bien placé » pour croître et tirer profit de la révolution des véhicules électriques.

    On ne sait pas exactement quelle part de la société Volvo Geely Holding Group offrira au public. Mais la source du Journal est convaincue que Geely conservera une part majoritaire de Volvo.

    Veuillez noter cet article

    0 / 7

    Your page rank:

    Laisser Une Réponse