La course de Las Vegas en mars n’a comporté aucune pénalité pour Chase Elliott, en grande partie parce que le pilote de NASCAR a raté l’événement, sa première de plusieurs absences après se blesse au genou en faisant du snowboard.

    Le retour du champion 2020 à Sin City début octobre ne s’est pas beaucoup mieux passé, puisqu’il a subi l’une de ses pires performances en 2023, dont un penalty surprise. Après la course, Jeff Gordon, vice-président de Hendrick Motorsports et ancien pilote de la célèbre Chevrolet arc-en-ciel, a célébré avec jubilation avec Kyle Larson dans Victory Lane, mais a été interrogé sur ce qui s’est passé avec l’équipe n°9.

    Le Temple de la renommée n’a pas mâché ses mots sur la décision de l’organisme de sanction.

    Le penalty n’était pas le seul combat de Chase Elliott à Las Vegas

    Chase Elliott a parcouru 15 tours lors de la séance d’essais du groupe A de samedi au Las Vegas Motor Speedway et a été impressionnant, affichant le deuxième meilleur temps derrière Tyler Reddick. Cependant, tout sentiment positif concernant cette performance a rapidement disparu lorsque le numéro 9 a coupé un pneu arrière droit, s’est mis sur le côté et a percuté le côté droit de la voiture contre le mur.

    Passant à la voiture de secours et incapable de se qualifier, Elliott est parti du fond du peloton à la 35e place.

    Malheureusement pour le pilote le plus populaire du sport et ses fans, sa situation ne s’est pas améliorée pendant la course alors qu’il a eu du mal à avancer, terminant 29e de l’étape 1 et 22e de l’étape 2. Plus tard dans les débats, à 45 tours de l’arrivée, NASCAR a ajouté l’insulte à la blessure en pénalisant le pilote du HMS pour avoir ralenti lors d’un redémarrage et en l’obligeant à purger une pénalité de passage.

    Il a terminé la course avec un tour de retard, 31e.

    Jeff Gordon n’était pas d’accord avec NASCAR sur la pénalité de Chase Elliott

    Alors que Chase Elliott a connu une course inoubliable, son coéquipier du HMS Kyle Larson en a eu une mémorable, gagnant pour la quatrième fois cette année et, plus important encore, s’enfermant dans le Championnat 4 à Phoenix.

    Après la course, Jeff Gordon a célébré à Victory Lane et a parlé avec Claire B. Lang de SiriusXM NASCAR Radio des voitures HMS, y compris la performance de l’équipe n°9.

    « Juste un week-end difficile en somme. C’est tellement décevant qu’ils aient eu ce pneu crevé lors des essais et qu’ils aient ralenti tout le week-end », a déclaré Gordon. « J’étais vraiment optimiste qu’avec la voiture de secours, vu à quel point les gars travaillaient dur et se rassemblaient, ils allaient passer une bonne journée.

    « Je n’ai pas parlé à Chase. On dirait juste que ça n’a jamais vraiment été là. Il s’est mis dans une bonne position. Je vais être honnête avec vous – je dois revoir l’appel que NASCAR a fait pour la pénalité. Il allait être dans le top 15, ce qui aurait été une belle journée solide. Et ils ont appelé cette pénalité pour qu’il reste en retrait.

    “Je ne suis pas d’accord. Je pensais qu’ils s’empilaient, et il l’a fermé avant qu’ils n’arrivent dans la zone. Mais c’était leur décision. Il leur a fallu pratiquement toutes les chances pour qu’ils terminent bien.

    Prêt à passer à 2024

    Même si Jeff Gordon n’est peut-être pas d’accord avec la décision de NASCAR d’imposer la pénalité à Chase Elliott, il ne peut pas dire que son pilote a été pointé du doigt. L’organisme de sanction a mis en garde les pilotes depuis des mois contre la lenteur des redémarrages, et la n°9 a été la deuxième voiture pénalisée pendant la course. Le vainqueur de la course de la semaine précédente sur le Charlotte Roval, AJ Allmendinger, a subi la même pénalité plus tôt dans la journée.

    Étonnamment, ce n’est pas la pénalité la plus notable d’Elliott en 2023. Cela s’est produit au Coca-Cola 600 en mai lorsque le joueur de 27 ans a riposté et a accroché Denny Hamlin au mur. Le pilote du HMS a reçu une suspension d’une course.

    Pénalités. Suspensions. Courses manquées en raison d’une blessure. La saison 2024 ne peut pas arriver assez tôt pour Chase Elliott. Et après son week-end à Vegas, à juste titre, les chances seront en sa faveur qu’il revienne plus près de la forme qui lui a valu un titre il y a quelques années et non de la série de malheurs qui l’ont poursuivi tout au long de cette saison.

    Pour rester au courant des derniers événements de NASCAR, y compris des actualités que vous ne trouverez nulle part ailleurs, suivez Kyle sur Youtube et Twitter.

    Veuillez noter cet article

    0 / 7

    Your page rank:

    Laisser Une Réponse